Page:7 lettres d'Augusta Holmès à Jules Massenet.pdf/5

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

20 Juin 1899


J’ai entendu hier votre adorable Cendrillon. Cet étincellement tendre, cette joie féérique m’ont ravie !

« Vous êtes le Maître Charmant ! » Et les bonnes Fées ont bien fait de vous donner la Gloire.

Votre amie,

Augusta Holmès