Page:Abd-Allâh ibn Abd-Allâh - Le présent de l'homme lettré.djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


grégeant ainsi du tout et devenant des fétus et des riens au point de perdre toute existence, il en résulte qu’une fraction du créateur s’annihilait et devenait rien, tandis qu’une autre fraction restait en l’état. Mais celui dont une partie se corrompt est corruptible aussi dans son tout, de même que ce qui est composé de parties est limité, soumis à ce qui l’élargit ou le limite ; de plus, tout être sujet à la limitation a besoin de secours et ne saurait s’en passer. Eh bien, au nom des arguments fournis par la raison et des textes puisés dans les écritures, j’atteste que le Dieu créateur et éternel n’a ni corps, ni substance, ni forme ; qu’il n’est ni composé, ni susceptible de se fractionner ou de se sectionner ; qu’il n’est sujet à aucune diminution, ni à aucun changement. Il se suffit absolument à lui-même, tandis que toutes les créatures regardent à Lui et ont besoin, dans leur indigence, de son secours, partout et toujours ; comme il est écrit dans le Korân : Rien n’est semblable à Lui, il voit et entend tout[1].

Nous objectons encore aux chrétiens : Le Christ que vous dites être Créateur éternel, a-t-il existé dans un lieu et dans un temps, ou non ? À cette question, ils ne peuvent répondre qu’affirmativement, vu que les évangiles de Matthieu et de Luc déclarent explicitement que le Christ est né à Bethléhem, du ressort de la Judée, au temps du roi Hérode, et qu’il a été tué et crucifié au temps du roi Pilate. Mais, si quelqu’un existe dans un temps et dans un lieu, ce lieu le limite et ce temps a existé avant lui. Donc, quiconque se trouve en pareille condition est créé.

Appliquons ce raisonnement au Christ ; il est évident que, s’il a été créé, la croyance chrétienne qu’il est Dieu vrai de Dieu vrai, créateur de toutes choses, tombe. En effet, comme il est avéré et incontestable que le Temps est une chose créée, existant avant la venue du Christ, se pourrait-il que le temps eût pris naissance avant le créateur du temps, ou bien que celui qui a créé les espaces fût limité par l’espace ? Non, tout cela est impossible et absurde. Quiconque est né dans le temps et limité par l’espace, est de nature animale : le Christ, homme et fils d’homme, est le plus noble produit de l’espèce.

Que Dieu soit exalté pour m’avoir amené à la religion vraie et évidente, à la suite du plus grand des prophètes ! Que les bénédic-

  1. Soura XLII (du conseil).