Page:Adam - Le Serpent noir (1905).djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


' rs saumur Nom 57 à manger, ils détilèrent, s‘appelèrent. Plus heureux, ils accueillirent les invites des marchandes qui éta- laient les couleurs et les métaux de leurs bagatelles sur les éventaires abrités de toile. L’écarlate de l’an— drinople brilla plus vivement aux frises des baraques. Gilberte oublia tout à coup sa mine offeusée, et demanda que l'on sortit. Déjà Mm Goulven nous avait — quittés pour la grand’messe. Filles vendeuses de cie~rges,·d’images et de chai pelets, monstres mendiants, aveugles hurleurs, man- chots brandissant leurs moignons, béquillards ten- . dant leurs chapeaux informes, pèlerins nu·tête, quel- ques-uns nu·pieds, conformément au vœu, dévotes aux somptueux tabliers d’azur et d’émeraude, d’aven- tuizîne, hommes aux longues jambes rayées et aux vestes rehaussées de velours, enfants vieillots et peureux tout le cours de la foule nous charria jusqu’à la Fontaine miraculeuse. Au sommet de la pyramide, ' s’élève, dans le ciel, la statue de la Vierge—Mèr et de sa vénérable éducatrice. _ Gilberte braqua l’objectif sur les Bretons, qui s’im— bibaient les yeux d’eau salutaire. Les aïeules, d’une main tremblante et rousse, se lavaient les rides. A genoux, un pere et une mere mouillaient, en priant, les.paupières de leur bébé blème, à demi·mort. Il les vexait un peu qu’on les examinàt. Le déclic de l’appareil les distrayaitde leurs oraisous. Continuant de les réciter, ils ne s’en intéressaient pas moins a cette fillette qui, court-vêtue de drap beige et campée sur les courbes de ses lines jambes en bas gris, fixait l’instant de leurs attitudes. Ils semblaient ne pas comprendre que leur acte fût rare et singulier, et que nous eussions des motifs pour en vouloir garder un