Page:Adolphe Orain - Contes du Pays Gallo.djvu/17

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
21
LE PANIER DE PÊCHE

poir du ministre, et la noce eut lieu sans délai. Jamais mariage ne fut plus beau et l’on en parle encore à Pléchâtel, où il se fit du temps que le roi breton Salomon habitait cette paroisse.


(Conté par Pierre Gérard, garde-champêtre à Pléchâtel.)