Page:Adolphe Orain - Contes du Pays Gallo.djvu/171

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Les moines de Rallion avaient, paraît-il, un culte tout spécial pour saint Cloud, dont ils avaient une statue de bois dans leur chapelle. Pendant la Révolution des soldats s’en emparèrent, et la jetèrent dans un puits. Ils eurent beau vouloir l’enfoncer au fond de l’eau, avec des perches et de lourds pavés, ils n’y réussirent pas. Saint Cloud s’arrangeait toujours de façon à revenir à la surface de l’eau.

Voyant cela, les bleus comme on les appelait, dirent : « Retirons le saint du puits et nous allons le brûler ». Mais à leur grand étonnement, il leur fut tout aussi impossible de saisir le saint que de le noyer. Il leur glissait dans les mains comme une anguille et, finalement, disparut à leurs yeux.

Après les soldats, ce fut le tour des habitants de la paroisse, qui voulaient leur saint pour le replacer dans la chapelle. Ils vidèrent le puits, et ne le retrouvèrent pas. Jamais on n’a su ce qu’il était devenu.


(Conté par la femme Alyx, de la Bouëxière, âgée de 78 ans.)