Page:Adrienne Durville, Carnet de guerre 1914-1918 n°2.pdf/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


nouvelles, c’est fort aimable à lui. Il n’a rien à nous apprendre de nouveau.

Dimanche 15 novembre

Messe à 7 heures aux maristes. Soins toute la matinée, déménagement de Sparapan, que le Dr trouve plus mal et que nous installons seul dans une chambre.

Le Dr Ihler, Jourdan et Mme de N. viennent déjeuner.

Aucune nouvelle militaire.

Mon rhume va mieux, mais j’ai bien mal à la gorge.

Lundi 16 novembre

Lever de bonne heure. Soins toute la journée ; rangements.

Rien de neuf au point de vue militaire.

Visite quotidienne de Mme de St M.. On répare l’auto qui doit nous mener à Thann avec le capitaine de Beaurieux.

Si cela peut réussir sans encombre, quelle joie d’aller en Alsace.

Mardi 17 novembre

Soins, rangements.

Visite du lt Obrecht ; aucune nouvelle intéressante.