Page:Adrienne Durville, Carnet de guerre 1914-1918 n°3.pdf/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


y a d’ailleurs beaucoup à faire ici, et cela ne va faire qu’augmenter.

Le Gal Putz est furieux du manque d’initiative des chefs et est très décidé à punir sévèrement ceux qui ne prendront pas l’offensive commandée avec énergie.

Notre photo de Delle paraît dans le Matin ; je garde le  ; c’est assez amusant.

Mardi 29 décembre

Julie est nommée chef d’équipe, mais Mme de M. devenue libre ne veut plus bouger et nous demande de la loger ainsi que l’équipe de l’hôpital ; impossible de refuser ; quelle tuile, pourvu que cela ne dure pas plus de 4 ou 5 jours.

Mercredi 30 décembre

Toujours pas de nouvelles de Paul ; arrivée de 12 malades venant du front ; on se bat, mais assez mollement ; ce n’est pas encore le grand coup.

Le soir Alyette et Mlle Revol viennent coucher ; elles sont fort aimables mais très gênées ; nous les accueillons poliment, mais ce n’est pas d’une chaleur exagérée.