Page:Aimard, Auriac - L’Aigle-Noir des Dacotahs.djvu/128

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE ix

cœur droit


La bande d’Indiens dans laquelle Esther Morse était prisonnière, conduite par Aigle-Noir, était cette portion de la grande tribu des Dacotahs ou Sioux que la population blanche des frontières appelait Gens du Large, pour les distinguer des Gens du Lac, autre section de la même tribu qui vivait dans des villages sur le bord du lac Spirit.

— Les premiers (Aigle-Noir en tête) étaient tous voleurs, pillards et assassins ; les seconds étaient assez doux et tranquilles.

Aigle-Noir avait si bien caché toutes ses manœuvres que personne ne s’en était même douté : on s’attendait bien à faire main basse sur les Mormons, sur la caravane de Miles Morse, mais