Page:Aimard, Auriac - L’Aigle-Noir des Dacotahs.djvu/34

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE iii

l’apôtre


Les disciples de Joseph Smith, — qui s’intitulait le martyr du fanatisme, — après avoir vu la ruine de leur établissement dans l’Illinois, se dirigeaient, comme jadis le peuple israélite, à travers la solitude, vers le lac Salé.

Pendant la nuit qui a marqué le début de notre récit, ils avaient établi leurs tentes sur les rives gazonnées de la rivière Sweet-Water (eau douce).

Avant d’arriver à Indépendance-Rock — montagne taillée à pic, carrée et crénelée comme un vieux château fort, ils avaient à franchir la « Porte du Diable » ; ce nom était singulièrement