Page:Alcott - Jack et Jane.djvu/139

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
111
MERRY ET MOLLY.

j’espère, mais cela vous apprendra à m’obéir. On ne baigne pas impunément ni les autres ni soi même, tant qu’il n’y a pas trois heures au moins écoulées depuis le dîner. »

Molly, très peinée, remit son petit malade aux soins de miss Bat et alla se recoucher. Elle versa des larmes amères avant de se rendormir et se promit pour la suite de s’informer du danger des choses avant d’agir. Il faut de la lumière en tout, même dans les bonnes intentions. Heureusement son imprudence n’eut pas de suites graves.

C’est ainsi que se terminèrent les premiers essais des trois petites filles. Leurs efforts avaient abouti à un échec, mais elles n’abandonnèrent pas pour cela la partie. Réussirent-elles mieux une autre fois ? C’est ce que la suite va nous apprendre.