Page:Alcott - Jack et Jane.djvu/301

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
251
BELLE-PLAGE.

Quand il faisait beau, Jane ne restait pas toujours dans son bateau. Elle faisait des promenades sur mer, en voiture et même de courtes promenades à pied. Elle s’amusait beaucoup, mais pourtant, c’était dur de ne pouvoir prendre part aux jeux des autres enfants. Chacun allait, venait, courait et gambadait autour d’elle. Il lui fallait rester tranquille. Sa patience était mise à une rude épreuve.