Page:Alembert - Traité de dynamique (1758).djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
AVERTISSEMENT.

en avoir besoin. Mais je ne dois pas laisser ignorer les obligations que j’ai à M. Bezout de l’Académie Royale des Sciences, qui a bien voulu me fournir pour cette Edition un grand nombre de notes, dont l’objet est de mettre l’Ouvrage à la portée d’un beaucoup plus grand nombre de Lecteurs qu’il ne l’étoit dans la premiere Edition. Ces notes, au nombre de plus de soixante, sont au bas du Texte.

Quoique cette nouvelle Edition soit déja fort augmentée, mon dessein étoit d’y ajoûter encore plusieurs autres morceaux, la plûpart composés depuis long-tems, & qui ont tous rapport à la Dynamique. Ces morceaux étoient 1º. Des recherches sur le mouvement d’un corps qui tourne autour d’un axe mobile ; Problême du même genre que celui de la précession des Equinoxes ; l’Ouvrage que j’ai mis au jour sur ce dernier sujet en 1749 contient tous les principes nécessaires pour résoudre le Problême général dont il s’a-