Page:Alexander Pope - Pastorals - en it fr.djvu/121

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le ciel étant déja rougi par la fuite du jour, tandis que la rosée tombant avec abondance embellissoit les champs, & que le Soleil abaissé avoit alongé toutes les ombres.