Page:Allais - Amours, délices et orgues.djvu/273

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




NOTES DE VOYAGE


J’acceptai d’autant plus volontiers l’invitation de mon camarade Cecil à inaugurer son coquet petit hôtel (mille et quelques chambres) de Salisbury Street (near the Victoria Embankment), qu’une autre et grave affaire m’appelait à Londres, le lendemain mardi.

Il s’agissait d’un assez curieux match dont je demanderai à ces messieurs et dames la permission de dire deux mots, malgré l’instinctive répulsion que j’éprouve toujours à entretenir le public de ma falote personnalité.