Page:Allais - Amours, délices et orgues.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




LA MALENCONTREUSE PRONONCIATION


William Bott, que nous appelons fort spirituellement Henry Bott chaque fois qu’il abuse du cock-tail, est un Bostonien fort aimable, et des plus distingués, ainsi que sont, pour la plupart, les gens de Boston.

C’est à son propos que j’écrivis ces vers de rime assez plaisante, n’est-ce pas :

Bott, en dansant la valse et le boston, usa
Le parquet de Mary Webb, à Boston (U. S. A.).

Débarqué en France au printemps dernier, cet Américain, sur la recommandation