Page:Allais - Le Boomerang.djvu/96

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

son idée, empruntait à la terminologie électrotechnique des expressions dont l’emploi produisait parfois les effets les plus saugrenus, mais qui disaient bien ce qu’elles voulaient dire.

Ainsi tous les chasseurs, les marins et autres spécialistes, desquels le langage se colore et se sapidifie[1] à l’usage des termes de leur métier.

Nous arrivâmes devant le célèbre portrait du regretté Léonard de Vinci[2], qui représente Monna Lisa, plus connue sous le nom de la Joconde[3] !

— Qu’est-ce que vous dites de cette personne ? demandai-je à mon gavroche.

— Pour une batte gonzesse[4] me ré-

  1. Se sapidifier, gagner de la saveur.
  2. Léonard de Vinci. (Voir Vinci.)
  3. Beaucoup de potins ont couru sur cette personne, que nous préférons ne pas reproduire, car on a beau dire, une femme est toujours une femme, même quand elle est morte depuis 400 ans.
  4. Batte gonzesse (et non bath, comme on l’écrit à tort), jeune personne remplie de qualités.