Page:Alquie - Le Nouveau Savoir-vivre universel tome 1.djvu/208

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


plus entre eux, et, tout en étant galants, ils sont souvent peu polis ; plus on va dans le Midi, plus on trouve la femme esclave et servante.

En résumé, l’étiquette est beaucoup plus stricte aux cours des autres pays que dans la nôtre (quand nous en avons une), mais elle est moins suivie, en revanche, dans la bourgeoisie. En outre, les usages sont souvent contradictoires, et il est préférable d’examiner et d’observer, avant de se froisser des façons d’agir des étrangers envers nous.

Lorsqu’on est dans un pays, on doit se conformer à ses mœurs et à ses coutumes, et les suivre pendant le temps qu’on y réside. D’autre part, votre hôte, s’il est poli, s’efforcera au contraire, de se rapprocher le plus possible de vos habitudes.

Quoique les Français paraissent s’attacher à des puérilités à propos de civilité, ils sont cependant, en général, bien moins susceptibles que les étrangers ; nous nous tirons souvent d’embarras par un Permettez ou Excusez-moi, soit qu’il s’agisse d’ouvrir une lettre qu’on nous apporte pendant une visite, soit qu’il s’agisse de toute autre enfreinte à l’étiquette, tandis que les Anglais, surtout, se