Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/407

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Robert Hardel.

Ung laquais.

Joachin Auber.

Jehan Marguerite.

Guillaume Dupont.

Thomas Maucomble, barbier : tous jeunes compaignons.


1530. Pierre Croise, né à Erigny-en-Bray, âgé de 30 ans.
    Il avait tué un nommé Blanchemain d’un coup d’épée dans le ventre, dans une querelle qu’ils eurent pour une fille. Ceci s’était passé à Saumont-la-Poterie.
    Au Vivier-en-Bray, il avait blessé plusieurs personnes, dans une dispute. Le parlement venait de le condamner à avoir la tête tranchée.


1531. Jehan De La Boullaye, écuyer, de la paroisse de Morainville-sur-Danville, diocèse d’Evreux, âgé de 21 ans.
    Étant allé à Guichainville, où demeurait un sieur Palamyde qui lui devait de l’argent, il s’empara de la cappe de cet individu, comme d’un gage. Guillaume Le Franc, sieur de la Gatyne, oncle de Jehan De la Boullaye, lui ayant dit « que ce n’estoit honneur à luy, de despouiller ung gentilhomme », une dispute s’éleva entre l’oncle et le neveu ; l’oncle dégaina sa dague, mais, pour l’heure, il n’en arriva rien. Le lendemain, De la Boullaye et ses cousins, armés de hallebardes et d’arbalestres bandées, rencontrèrent les sieurs De la Gatyne et Palamyde ; Jehan De la Boullaye, voyant son oncle venir à lui, avec son épée, « lascha son arbalestre, et luy donna et un garrot dedens le ventre, dont il mourut le lendemain. »