Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/460

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à la foire du bourg de Melleraut, Clerfœuille l’apostropha et lui chercha querelle, à propos d’une redevance à laquelle il prétendait que Quinerit était tenu envers lui, comme vassal. Quinerit lui dit : « Si vous ne vous voulléz contenter de la raison, il fault mettre les esperons bas. » A ce mot, le sieur De Clerfœuille, furieux, provoqua Quinerit. Ce dernier refusa le combat, et Clerfœuille monta à cheval et s’en alla. Mais, une heure après, Quinerit, retournant chez lui, rencontra le sieur De Clerfœuille, qui l’attaqua l’épée à la main. Quinerit se défendit et le tua du premier coup d’épée.


1600. François Destut, écuyer, sieur de Tracy et de Saint-Père (de la province de Berry), exempt des gardes-du-corps du roi, âgé de 38 ans.
    Une terre à haute-justice, attenante à celles du sieur De Tracy, ayant été décrétée et mise en vente, ce gentilhomme fit des démarches pour que cette terre ne fût pas adjugée au sieur De Jodon, religionnaire ardent, qui n’aurait pas manqué d’y établir un prêche et d’y tenir des assemblées secrètes. Un autre religionnaire, nommé Guichard dit Rodomont, furieux du succès de ces démarches, insultait, en toutes rencontres, le sieur De Tracy, qui, un jour enfin voyant Rodomont le menacer de l’épée, se défendit et le tua. (Voir l’histoire.)


DIX-SEPTIÈME SIÈCLE.


1601. Me. Nicolas Lefort, prêtre, âgé de 55 ans, curé de l’église paroissiale de Sideville, diocèse de Coutances, né à Martinvast, diocèse de Coutances.
    Un dimanche, jour de la fête de Saint-Gorgon, étant occupé, dans son église, à chanter les vêpres, il apprit que