Page:Amable Floquet - Histoire du privilege de saint Romain vol 2, Le Grand, 1833.djvu/525

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


précédent, âgé de 30 ans, demeurant au château de Bailleul.

Louis Richard, leur valet de chambre, âgé de 30 ans, né à Fréauville.

    Le 29 août 1728, les deux frères Groulart avaient dîné chez le sïeur De Mercatel, seigneur de Croixdalle, avec grosse compagnie de seigneurs et de dames. Retournant, le soir, au château de Bailleul, ils rencontrèrent six ouvriers de la verrerie du sieur De Valdanois, qui, on ne voit pas pourquoi, portaient des fusils. Le chevalier de Torcy leur demanda où ils allaient ; ils répondirent malhonnêtement ; il les traita de coquins. Alors ils l’entourèrent, semblant le menacer de leurs fusils. Le marquis de Bosc-Geffroy, qui marchait derrière, survint, et voyant son frère ainsi aux prises avec six hommes armés, tira sur ces derniers un coup de fusil qui tua le nommé Rougleux, l’un d’eux.
    Un sieur De Pierrepont sollicitait vivement la fierte cette année-là. On s’était donné beaucoup de mouvement pour la lui faire obtenir ; mais le chancelier d’Aguesseau écrivit au procureur-général de s’opposer à la délivrance de ce gentilhomme. Le chapitre, averti sans doute, désigna tout d’abord les trois prisonniers nommés ci-dessus.


1730. Henri-François Baudot De Barville, âgé de 26 ans, gentilhomme, lieutenant dans le régiment d’Artois.

Alexandre De Bailleul, écuyer, âgé de 19 ans, volontaire dans le régiment des Cravates.

    Le 29 août 1729, étant à Senneville-en-Caux, après avoir chassé plusieurs heures, ils étaient allés se reposer chez un gentilhomme de leurs amis, et ils en étaient sortis un peu échauffés de vin. Apercevant une compagnie de perdrix dans