Page:Anatole France - Le Jardin d’Épicure.djvu/253

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
239
LE JARDIN D'ÉPICURE

va habiter le corps d’un animal inférieur, cheval, hippopotame ou femme. L’âme du sage se mêle au chœur des dieux.

PAPINIEN.

Platon prétend que dans la vie future la justice des dieux corrige la justice humaine. Il est bon, au contraire, que les individus qui furent frappés sur la terre de châtiment qu’ils ne méritaient pas et qui leur furent infligés par des magistrats sujets à l’erreur, mais réguliers et prononçant en toute compétence, continuent de subir leurs peines dans les Enfers ; la justice humaine y est intéressée et ce serait l’affaiblir que de proclamer que ses arrêts peuvent être cassés par la sagesse divine.