Page:Anatole France - Le Jardin d’Épicure.djvu/261

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
247
LE JARDIN D'ÉPICURE

ARISTE.

Mais comment, Polyphile, découvrirez-vous à première vue ce qui assurera dans l’avenir le gain ou la perte ?

POLYPHILE.

Je reconnais, Ariste, qu’il ne serait pas décent de nous servir ici de la balance où le Lombard du Pont-au-Change pesait ses aignels et ses ducats. Observons d’abord que le remouleur spirituel a beaucoup passé à la meule les verbes posséder et participer, qui se trouvent dans la phrase du petit Manuel, où ils luisent tous dégagés de leur impureté première.

ARISTE.

En effet, Polyphile, on ne leur a rien laissé de contingent.