Page:Anatole France - Les Contes de Jacques Tournebroche.djvu/226

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


municipaux de Némétocenne, bénissant sa vigilance paternelle et sa piété, lui décernèrent, par décret, une statue d’airain. Après quoi, plusieurs négociants latins, s’étant aventurés hors de la ville, furent surpris et tués par les cavaliers de Komm.