Page:Annales du Musée Guimet, tome 2.djvu/296

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
278
ANNALES DU MUSÉE GUIMET

lateur de la classe Dul-va, dit ce qui caractérise un bon et un mauvais Gelong. Il recommande la chasteté et la moralité.

3. Çîla-samyala sûtra, tib. Ts’ul-khrims-yang-dag-par-ldan-pahi-mdo, ཚུལ་ཁྲིམས་ཡང་དག་པར་ལྡན་པའི་མདོ. Sûtra sur la pureté des mœurs (folios 192-193). Éloge de la moralité.

4. Çûbhâcubha phala parixa, tib. Dge-va-dang-mi dgé-vahi bras-bu-brtag-pa, དགེ་བ་དང་མི་དགེ་བའི་འབྲས་བུ་བརྟག་པ (folios 193-197) : Examen des fruits des bonnes œuvres et des mauvaises.

5. Vimukta mârga dhuta (ou bhûta) guna nirdeça, tib. Rnam-par-grol-vahi lam-las-sbyangs pahi yon-tan bstan-pa, རྣམ་པར་གྲོལ་བའི་ལམ་ལས་སྦྱངས་པའི་ཡོན་ཏན་བསྟན་པ (folios 198-217). Description des bonnes qualités acquises par un jugement analytique.

6. Ayuṣparyanta-sûtra, tib. Ts’ehi-mthahi mdo. ཚེའི་མཐའི་མདོ « Fin de la vie » (folios 217-228). Évaluation de la durée de la vie des six espèces d’êtres animés, selon la durée des jours et des années de chacune d’elles.

7. Ayupatti yathâkâro paripṛccha, tib. Ts’e pho-va-ji-ltar-gyur-pa-jus pahi-mdo, ཚེ་འཔོ་བ་ཇི་ལྟར་གྱུར་པ་ཞུས་པའི་མདོ (folios 228-243) : Sûtra où l’on demande (et où l’on dit en réponse) ce qui arrivera après la mort. Prononcé par Çâkya, à la demande de Zas gtsang, roi de Ser-skya (Sk. Kapila) à l’occasion de funérailles célébrées avec une grande solennité.

8. Anityatâ-sûtra, tib. Mi-rtag-pa ñid-kyi-mdo, མི་རྟག་པ་ཉིད་ཀྱི་མདོ : Sûtra sur l’instabilité (folios 243-244). Plusieurs exemples d’instabilité, — santé, jeunesse, richesse, vie, etc.

9. Même sujet (folios 244-246). Énumération de plusieurs choses périssables.

10. Sañjñâna-ekadaça-nirdeça, tib. Hdu-çes-vcu gcig-vstan-pa, འདུ་ཤེས་བཅུ་གཙིག་བསྟན་པ. Énumération de onze choses dont il faut se souvenir (folios 246-247), ou réflexions au moment de la mort.

11. Vaiçali praveça-sûtra, tib. Yangs-pahi grong-khyer-du hjug-pahi-mdo, ཡངས་པའི་གྲོང་ཁྱེར་དུ་འཇུག་པའི་མདོ (folios 247-253). Entrée à Vaiçalî, ville située où est maintenant Allahabad. Çâkya, étant dans un parc près de cette ville dans le temps d’une épidémie, charge Kun-dgah-vo (Sk. Ananda)