Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


INTRODUCTION


_______


CHAPITRE I


LE VENDIDAD


I. Le Vendidad est un des vingt et un Nasks dont se composait l’Avesta au temps des Sassanides. — Les sept Nasks légaux. — Analyse sommaire du Vendidad. — Rapports du Vendidad et des autres Nasks légaux. — Son importance religieuse, comme code de la purification.

II. De la pureté légale : conception toute physiologique. — De l’impureté par la mort. — La Druj Nasu, démon de la contagion. — Expulsion de la Nasu par le Sag-did. — Purification par le gômêz. — Caractère hygiénique des cérémonies de purification. — Pureté de la terre. — Pureté de l’eau. — Pureté du feu. — Mélange des conceptions hygiéniques et de la conception théologique et abstraite de la pureté des éléments. — Purification par la mort. — Impureté de la femme dans ses règles ; de la femme enceinte. — Impureté des objets matériels.

III. Lois civiles. Les contrats. — Lois pénales. Coups et blessures.

IV. Des peines. — La peine physique. La flagellation. Le Sraoshô-carana. — Tableau des peines et des délits. — Conversion de la peine physique en amende. — La peine morale. La pénitence. — Des crimes inexpiables. — Jusqu’à quel point la législation du Vendidad est réelle ou idéale. — De la procédure. Le Ratu et le Sraoshâvarez.


I


La littérature sacrée du Zoroastrisme, à l’époque des Sassanides, formait un tout divisé en vingt et un livres ou Nasks 1 [1], en souvenir des vingt

  1. 1. L’analyse de ces Nasks nous est conservée dans le VIIIe et le IXe livres du Dînkart (traduits par M. West dans le IVe volume de ses Pahlavi Texts).