Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
3
ZEND-AVESTA : VENDIDAD. — FARGARD I


pehlvie. Le Commentaire peblvi ne nous est arrivé que dans une forme très corrompue et qu’il est difficile d’utiliser : heureusement le Grand Bundaliish possède une paraphrase de ce Fargard qui permet de déterminer plusieurs valeurs nouvelles. Ce qu’il nous donne, il est vrai, n’est que l’identification sassanide : mais il n’y a pas de raison de mettre en doute la valeur de ces identifications et l’on ne voit pas pourquoi les vieux noms, tombés en désuétude depuis quelques siècles à peine, auraient été oubliés des antiquaires sassanides : la géographie arabe du moyen âge présente des exemples de tradition savante encore plus tenace. De là les identifications suivantes, moins certaines, philologiquement, mais qui ont toute la valeur d’une tradition historique :

Zend. Peblvi.

7° "Vaêkereta Kdpûl Cahoid^^.^.

8° Urva JSIcshan Mésène (bas Euphrate).

14° Varena PulashUn-àrfjar ou Dailam Tabaristân o Crildn. 16° Ranha Arvaslàni Rùm Mésopotamie orientale. Restent indécis les n’" o cl 13, Nisâya-AwffV et Gakhra-Cff/./ ;/’, dont les noms étaient poi’tés par plusieurs villes (voir notes 17 et 30) ; la première a dû être située entre Merv et Bactres ; enfin le n" 1, Airyanena Vaêjô eu Iran Vr/, que nous identifions au moderne Karabagh, l’ancien Arrdn[y. note 4).

L’énumération offre des séries naturelles qui semblent indiquer un certain ordre systématique : les n°’ 2-7 — Sogdiane, Margiane, Bactriane, Nisâya entre Merv et Bactres, Hérat, Caboul — forment un groupe compact qui épuise le nord-est, l’extrême Khorasan. Les n"’ 8-9 — Urva-Mésène et Gurgân, — relient par une ligne à l’occident les deux mers, mer Persique et mer Caspienne ; les n°’ 10-11 nous reportent à l’orient (Arachosie et Seistan) ;lesn°’12 et 14 nous reportent au nord-ouest avec Bai et leTabaristan : si le n- 13,Cakhra, est dans la même région, nous aurons un groupe massif et continu du nord : si c’est le Carkh du pays de Ghaznin (note 3f>), ce sera encore la même allée et venue de l’ouest à l’est ; le n° 15 avec rindus, le n° 1 6 avec la Raiiha, c’est-à-dire avec le Tigre, nous donnent