Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/792

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


738 ANNALES DU MUSEE GUIMET

Combien l’homme obtient-il dans le monde ? Combien l’homme acquieii-il de mérite ? Quelle récompense adviendra à l’homme 5. qui, à la célébration de Rapithwina, récite l’office du maître Rapithwina ; qui sacrifie au maître Rapithwina avec les mains bien lavées, le mortier bien lavé, le Baresman lié en faisceau, le Haoma préparé, le Feu allumé, l’Ahuna vairya chanté, la langue mouillée de Haoma filtré ^ et le corps lié à la Parole divine ? 6. Ahura Mazda répondit :

Autant le vent qui vient du midi, ô Spitama Zarathushtra, fait grandir, pousser, prospérer le monde des corps et dompte tout ce qui l’afflige * ; autant l’homme obtiendra dans ce monde, aussi grande sera la récompense de l’homme,

7. qui, à la célébration de Rapithwina, récite l’office du maître Rapithwina ; qui sacrifie au maître Rapithwina avec les mains bien lavées, le mortier bien lavé, le Baresman lié en faisceau, le Haoma préparé, le Feu allumé, l’Ahuna vairya chanté, la langue mouillée de Haoma filtré et le corps lié à la Parole divine. 8. Ainsi dit Ahura Mazda à Spitama Zarathushtra ce qu’il y a à dire du maître Rapithwina. Ashem vohû {3 /ois). Ici l’Açirvàd (p. 723, ii.^ 8-12).

Le Ildspî.

9. D’Ahura Mazda, magnifique et Glorieux, Le Zôt et le /{dspî ensemble.

j’appelle par ma bénédiction sur le souverain, mailre du pays, etc. (i. haomô-ai’iharslilaliù hizvô " de lauyuc ayant li’ liaomci lillri’ 7. uiâllirô-hitahè tanvô ; revient à (aiiu-iuàllira. 8. ConjeLlilial : ai>viea asliàitè jàmayaili.