Page:Annales du Musée Guimet, tome 6.djvu/41

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LALITA VISTARA
OU
DÉVELOPPEMENT DES JEUX

CHAPITRE PREMIER

Om ! Salut à tous les Bouddhas et Bôdhisattvas, aux vénérables Çrâvakas et Pratyêkabouddhas, qui se tiennent aux dix points de l’espace des régions du monde sans fin, illimité !

Ce discours a été une fois entendu par moi : Bhagavat demeurait à Çràvasti, dans le Djôtavana, dnns le jardin de plaisance d’Anàthapindada, avec une grande réunion de religieux au nombre de douze mille, tels que : Aycuchmat Adjùânalvàur.dinva, Ayouchmat Açvadjit. Ayouchmat Vcàchpa, Ayouchmat Maliànàma, Ayouchmat Bhadrika, Ayouchmat Yaçôdèva, Ayouchmat Vimala, Ayouchmat Soubàhou, Ayouchmat Poùrna, Ayouchmat Gavâmpati, Ayouchmat Ourouilvà Kûçyapa, Ayouchmat Nadi Kàçyapa, Ayouchma, Mahâ Kâtyâyana, Ayouchmat Kaphila, Ayouchmat Kâundinya, Ayouclimat Tchounandana, Ayouchmat Poûrna Maitràyanî poutra, Ayouchmat Anirouddha, Ayouchmat Nandika, Ayouchmat Kachphila, Ayouchmat Soubhoûti-