Page:Anonyme - Brun de La Montaigne.djvu/44

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
24
brun de la montaigne

680Si le bailla Bruiant pour faire son service,
Et l’autre chevalier qui moult forment ert riche ;
Car s’il fust roys de Gresce ou prince de la Liche
Si deïst on : « Veez la la crueuse justice,
« Car en grant hardement tout le sien cuer justice. »

XXXVIII[1]

685Li doy noble baron ont encherchiet l’enfant,
Si ont dit a Butor : « Sire, venés avant :
« Nos vous avons couvent que puis ore en avant
« Que jamès ou chastel ne serons retournant,
« S’avra vos filz esté ou bois de Bersillant,
690« Par desous la fontaine et le gravier courant.
— Seigneurs, » ce dit Butor, « or i alez errant,
« Si menés avec vous de ces chevaliers tant
« Que mes filz soit gardés, car besoing en a grant. »
Adont furent armé bien .l. serjant
695Et .xxx. chevalier hardi et comb[at]ant.
Il n’i avoit celui qui n’eüst jaserant,
Pans et bras et escus et espée tranchant,
Bacinet et camail plus cler et plus luissant
De glace de mirouer ou d’une yave courant.
700Quant tuit furent armé, li chevalier vaillant,
Serjant et escuier s’armérent maintenant ;
Chascun d’eus est montez ou destrier auferrant,
S’issirent du chastel, pas a pas chevauchant ;
Et quant tuit furent hors Butor ala devant,
705Si dist aus chevaliers qui tenoient l’enfant,
(f° 17)Mais tout premiérement il le dit a Bruiant :
« Je vous requier por Dieu, le pére tout puissant,
« Que bien gardés mon fil : c’est quanque j’ai vaillant.
« Vous savez que ma fame en a le cuer dolant,
710« Mais s’il plaist a Jhesu joie en avra plus grant. »

    — 681. ert, ms. est. — 682. de la Liche, ms. d’Antioche.

  1. — 687. vous, ms. veus. — 708. quenque.