Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
59
ET AUTRES POÉSIES

LXVI

Monsr de Tais

(fol. 36)
Desplaisir chacun jour m’assault,
En disant que quicter me fault
Ma dame, ou brief finer ma vie :
J’ayme plus chier que je desvie
5Que la quitter par mon deffault.

Mon cuer le me conseille ainsy,
En me disant : « Et qu’esse cy ?
As tu peur de mourir pour celle
Qui nous peut oster de soucy,
10Toy et moy, et avoir mercy
De nous, en servant sa querelle ? »

Alors ma pouvre ame tressault
Et de grant dueil soupirant hault,
En disant que je meurs d’envie
15Pour vous voir, ma dame et m’amye,
Dont en plusieurs lieux en soursault :
Desplaisir [chacun jour m’assault.]

LXVII[1]

Jammette de Nesson

(fol. 36 v°)
C’est pour me receller les biens
Qui sont en vous, comme je tiens,

  1. LXVII. Ce rondeau se trouve aussi dans le ms. fr. 1719 de