Page:Anonyme - Rondeaux et autres poésies du XVème.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
LVIII
RONDEAUX

cousté, xx, 4.

ousoye, cxci, 9.

ouster, cxv,7.

toust, x, 5, etc.

voustre lxxxiii, 3 ; cxix, 8, etc.

Il est bon aussi de signaler les rimes mêlées oute et onte dans les pièces n° lxx et cvii.

7° Il y a hésitation dans la prononciation à la finale de l’o long latin accentué, suivi de r. On rencontre indistinctement pour certains mots les formes en eur et en our :

douleur, v, 9 ; xxxvi, 15, etc., et doulour, xxxviii, 5 ; xliii, 4, etc.

pleur, v, 7 et plour, xxxviii, 7 ; cxlii, 6, etc.

rigueur, v, 7 ; xxxvi, 14, etc., et rigour, clviii, 8.

L finale dans il ne se prononce pas devant les consonnes et ne s’écrit même pas (nous avons corrigé partout le ms.) :

qu’i pour qu’il, v, 17 ; xxxiv, 4, etc. (cf. Thurot, t. II p. 141-142).

s’i pour s’il, civ, 14, etc.

9° L’s et le ç, ayant même prononciation, sont écrits l’un pour l’autre :

sa pour ça, xxvi, 16 ; clxxix, c’est pour s’est, xcvii, 11 ; 9 clxviii, 13.

se pour ce, cv, I ; cix, 10.

sessera pour cessera, xlv, 6.

Dans les groupes sc, st, l’s s’écrit presque toujours, mais ne se prononce pas (cf. Thurot, t. II, p. 317 et suiv. :

chacun pour chascun, xlviii, 6.