Page:Anthologie japonaise, poésies anciennes et modernes.djvu/126

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
66
ANTHOLOGIE JAPONAISE.

de pleurer son amant, de telle sorte que la manche de son vêtement est complétement inondée de ses larmes. Par « rocher qui n’apparaît pas même à la basse marée », on fait entendre que la passion qui dévore le poëte est concentrée dans son cœur et ignorée du monde.

Sanu-ki, dame de la cour de Ni-deô-no In, soixante-dix-huitième empereur du Japon (1159 à 1165 de notre ère), était fille de Gen-zan-mi Yori-masa.