Page:Anthologie japonaise, poésies anciennes et modernes.djvu/33

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
V
DU TRADUCTEUR.

le nombre des personnes en état d’entreprendre de telles traductions était plus considérable, si nous comptions autant de japonistes que de savants sinologues, il y aurait sans doute avantage à faire connaître in extenso les principaux monuments littéraires, historiques, scientifiques et religieux du Japon ; mais, dans les circonstances actuelles, un tel système, qui entraîne nécessairement des lenteurs considérables, ne me paraît pas être celui qui réponde le mieux aux besoins de l’orientalisme.

En attendant que l’avis des maîtres de la science m’ait permis de prendre une décision à cet égard, je compte poursuivre la publication des ouvrages les plus nécessaires à l’enseignement qui m’a été confié. Le Recueil de textes gradués en langue japonaise vulgaire[1], qui forme la sixième partie de mon Cours, est achevé, et le Vocabulaire français-japonais sera bientôt en état d’être livré à l’impression. Le succès avec lequel les étudiants ont accueilli le volume précédent[2] de la collection a engagé les éditeurs, MM. Maisonneuve et Cie, à hâter la publication des autres parties, et ils n’ont pas hé-

  1. Textes faciles et gradués en langue japonaise vulgaire, accompagnés d’un Vocabulaire japonais-français de tous les mots renfermés dans le recueil. Paris, 1869 ; in-8o (avec 32 pages de textes lithographiés en écritures katakana et hira-kana).
  2. Thèmes faciles et gradués, pour l’étude de la langue japonaise, accompagnés d’un Vocabulaire français-japonais de tous les mots renfermés dans le recueil. Paris, 1869 ; in-8o (avec 44 pages de textes lithographiés).