Page:Antoine Loysel, Institutes coustumieres, 1607.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
60
LIVRE V. TIT. I.

Livre V.

Tit. I.

D’actions

I.


PAr la Couſtume generale de France tous adiournemens doibuent eſtre faic‍ts a perſonne ou domicile.

II.

Adiournemens a trois briefs iours ſe font de trois iours en trois iours. Adiournemẽts à trois iours frãcs, de cinq en cinq iours. Et quant ils ſe font à huic‍taine, ou quinzaine, les premier & dernier iours ne ſont contés que pour vn.

III.

Les choſes vallent bien peu ſi elle ne vallent le demander.

IIII.

Pour peu de choſe peu de plaid.

V.

Peu de choſe eſt quant il n’eſt queſtion que de dix liures.

VI.

Si vne demande ne paſſe 20. ſols, iour de conſeil n’en eſtoit oc‍troyé.

VII.

Fautes vallent exploic‍ts.

VIII.

Qui prend guarentie, doit laiſſer ſon iuge, & l’aller prendre deuant celuy ou le plaid eſt.

IX.

Qui tire à garend, & garend n’a, ſa cauſe perduë a.

X.

En Cour ſouueraine on plaide a toutes fins.

XI.

Le reſcindant, & le reſciſoire ſont accumulables.