Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 4.djvu/241

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


580, septembre. On voit un globe de feu parcourir le ciel. (Dom Bouquet, Recueil des historiens des Gaules, tome ii.)

581, 3 janvier. Bolide en Chine, suivi d’une explosion. (Éd. Biot.)

583, 31 janvier. Un globe de feu se détache du ciel et parcourt un grand espace. (Grégoire de Tours, dom Bouquet, tome ii.)

? L’an 584, en décembre. Un globe de feu parcourt le ciel dans le milieu de la nuit et répand une vive clarté au loin. Des lueurs très-vives s’attaquent, se séparent et s’éteignent. Le ciel est tellement éclairé, qu’on croit voir naître l’aurore. (Grégoire de Tours, Aimoin, Chroniques de Saint-Denis, dom Bouquet.)

585, 28 octobre. Un globe de feu étincelant et produisant un grand bruit tombe sur terre. (Grégoire de Tours, dom Bouquet.)

587, janvier. On vit en l’air, à Paris, une grande masse de feu étincelante. (Sauval.)

? 590, en mars. Des globes de feu parcourent le ciel plusieurs fois pendant la nuit. (Grégoire de Tours, dom Bouquet.)

? 600. Des globes de feu parcourent la partie occidentale du ciel, comme une multitude d’astres, comme une multitude de lances enflammées. Une lumière très-vive a régné toute la nuit. (Les chroniqueurs, dom Bouquet, tomes ii et iii.)

616, 14 janvier. Gros bolide en Chine dont la chute a causé l’accident rapporté plus haut, p. 224. (Éd. Biot.)