Page:Archives israelites 1851 tome12.djvu/104

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


9h ancutvus les provinces de Pintérieur. On compte en Russie cinqnante·un gouvernements ou départements plus ou moins considérables; sur ces cinquante-·un il nfen resta que dixshttit où il fut permis aux israélites de s’établir, et ces dix·buit sont pour la plupart d’ancieunes provinces de la Pologne. A plus de .cent milles des deux capitales Saint-Petersbourg et Moscou vous ne trouvez pas une seule habitation israélite. Il ne leur est même pas per- mis de visiter Pintérieur en voyageurs, il n’y a d’exception qu’en faveur d’une certaine classe de négociants; encore ces derniers ne sont·ils admis à Saint-Petersbourg que pour y faire des achats et ne peuvent pas prolonger leur séjour an·delà de six semaines. A Moscou il y a une seule maison ouverte aux voyageurs israélites, et quand elle est comble, c’est-à-dire que lorsqn’il y a deux ou trois personnes dans une seule et même pièce, on loge le surplus dans une maison voisine, Inutile d’ajouter le prix énorme auquel on leur accorde ce logement; mais malheur à celui qui oserait élever des plaintes, et surtout à celui qui s’aviserait de s’•ppro· visionner ailleurs; la justice moscovitelui ferait payer cher son inutile témérité. , _ · G. Hesse. ~ _(La suite au prochain numero.) ‘ ' a PRIX FONDS. PAB IÉINSTITUT IIABBINIQUI DE PADOUB. L’institut rabbinique d_e Padoue, ayant accepté l’otl`re dion anonyme, a publié le programme suivant : Un prix de 1,000 fl. est fondé par lui en faveur d’une his- toire politique et reltyieusc des israélites depuis le consonance- meut du siege de Jérusalem, par Nabuchadnetsar, jusqu’aux derniers collaborateurs du Talmud. _ Ce travail doit être rédigé dans un esprit critique de toutes les phases des doctrines, des institutions religieuses et civiles des prêtres, d’Esra, de la· grande réunion (Kenesset hagdola), des Tanaïm et des Amoraîm, avec leurs notices biographiques. Dans le développement, de ces doctrines et institutions on in- diquera leur rapport avec la loi écrite et la tradition (Halach. a lmtoseh. Missin. et Tora schebeal pé.) e '