Page:Archives israelites 1851 tome12.djvu/315

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


' tsttasnrms. 305 alors obligéde se rétractar de plusieurs inepties cjttsdan farùtœ. La leçon n’a pas profité. - A Spire, le service du culte a lieu dans la synagogue avec accompagnement d’orgue; et tous les sabbats, avant la sortiedu Sepher, un psaume en musique est chanté en langue allemande; des psaumes sont également chantés dans cette langue a l’occa· sion des mariages. —La Gazette du Judaïsme du 12 mai contient un article ou l’on se plaint amèrement de la négligence des adminktratiens israélites qui, malgré tous les avertissements, n’ont encore pris _ aucune mesure pour rassurer les parents contre Pimpéritie de plusieurs péritontistes (¤'t")l11D), et l’on cite trois enfants qui ont péri, sinon directement, du moins indirectement par la cit·- concision. Puisque ce n’est pas l’operation qui est dangereuse, mais la manière plus ou moins habile dont elle est exécutée, pourquoi - ne nomme-t·on pas un médecin ou chirurgien israélite pour _ faire cette opération la où le mohel ne présente pas les garanties par ses connaissances et sa prudence? —— Avril. —-· Le temple pour les israélites turcsà Vienne a été restauré. A son inauguration récente assistaient Pambassadeur turc Harif Pacha et le consul Munas Passant, avec une suite brillante. Les commissaires du temple, MM. Elias. Adutt et Russo, ont reçu les visiteurs, et entre autres prières, on en a récité aussi pour le sultan Abdul Mcschid et l’empereur Fran- çois-Joseph. - Prague. M. Wolfgang Wessely, professeur extraordinaire de littérature hébraïque à Puniversité de Prague, vient d’être nommé à la même université professeur ordinaire de droit criminel. L’0r•'ent qui nous fournit cette nouvelle, observe que dans la question d’émancipation l’Autriche surpasse tous les états du continent, même la France. Cela est évidemment vrai quant à l’enséignement public. -— Pendant les fêtes de Pâques, 280 soldats autrichiens, fai- sant partie de la garnison de Hambourg et appartenant au culte israélite, ont été nourris aux frais de la communauté israélite,