Page:Archives israelites 1851 tome12.djvu/559

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Bananes. il Quoi qu’il en soit, que les Falaohas aient dû rüonaltra depui cette époque la suzerainoté des rois d’Abgssini·e, ou q•’ila sied continué à vivre dans une entière indépendance, toujours est-il probable qu’ila étaient gouvernés par des chefs de leur relijon, qui protitaient de toutes les occasions opportunes, ou de se débu- rasscr du joug des chrétiens, ou de reconquérir sur eux cette pré- pondérance dont ils avaient joui pendant quelque temps. Peu aprés la persécution rappelée par Ruppell, c’e•t-è•dir• dans la première moitié du ¤v• siècle, sous lfetnpereur abyesin Amda-Sion, qui régna de 1512 à 1542, les Falashas prirent lea armes contre les chrétiens, pendant qu’ils étaient occupés à com- battre les mabométans d’Adel. Mais un gouverneur du Begmidr, fidèle à Amda-Sion , et que les chroniques appellent Frago- Christos, leur livra bataille, en tua un grand nombre et força le reste à se cacher dans leurs montagnes inaccessibles (I). Environ un siècle plus tard, sous Isaac, qui régna de 1412 à 1429, les Falashus prirent de nouveau les armes. On ignore, dit Bruce, les vrais motifs de cette révolte; mais il paraît qu‘elle fut occasionnée par q uelque injustice commise contre l ea juifs, car le roi eut alors à combattre l’opinion de vingt·quatre juges, q u'il dé- pouille de leurs charges. Isaac marcha contre les Falashas dans la province de Woggora. ll les défit complétement à Kossogué, et, en mémoire de cet événement, il fit bâtir surle champ de ba- taille une église qu’il nomma Debra-Isaac, et qui existe encore aujourd’hui (2). · Les Falashas ont conservé aussi un souvenir confus de ce fait, qu’ils racontent de la manière suivante : a Ya Avnë Him, un docte Falasha, qui parla avec d’Abba die, et qui désirait venir en Europe pour visiter ses freres, dont ce voyageur lui avait pülé — lui dit que Gédéon comtnandait ou régnait en Simon, et que sa ( fille Betagir lui prédit qu’il serait battu par un homme du sud. n ( En effet, son fils Zanacina alla en Shawn montrer au roi Ishaq du blé de Wagara, céréale alors inconnue au sud dela rivière Bas-- hilo. Ishaq marcha ensuite vers le Wagara et battit les Fslashas dans · (1) Bruc•.t·IY,p·&·¢· . t (*2) td. Ibid. p. 101-2. . · · s