Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 1.djvu/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


erreurs, des fautes, des torts respectifs de leurs devanciers.

Non, ne les imitons pas sous ce rapport ! Soyons, restons toujours unis ! C’est le gage de notre force, c’est le secret d’être invincibles, c’est le moyen le plus sûr de parvenir à la prospérité et à la civilisation de notre pays.