Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 1.djvu/363

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chapitre xii.

Assemblée coloniale. — Projet de constitution pour Saint-Domingue. — Effet produit par la nouvelle arrivée au Cap du décret du 28 mars 1792, et de sa sanction par le roi. — Roume et Blanchelande le font publier. — Persécutions continuées contre les hommes de couleur. — Coalition et traité de paix et d’union à Saint-Marc entre les hommes de couleur et les blancs. — Roume et Blanchelande vont dans l’Ouest. — Voyage et actes de Blanchelande dans le Sud. — Son retour au Cap. — Rigaud affranchit sept cents noirs aux Cayes. — Résumé de la première Epoque.


Dans le dixième chapitre de ce livre, nous avons expliqué les motifs qui portèrent le commissaire Roume à rester à Saint-Domingue, tandis que ses collègues partaient pour la France.

L’assemblée coloniale, comme on l’a vu, avait toujours compté sur l’appui des forces que l’assemblée constituante et le gouvernement royal promirent constamment, pour assurer la domination des colons sur les deux classes d’hommes de la race noire. Mais, lorsqu’elle apprit les discussions qui eurent lieu dans le sein de l’assemblée législative, pendant les mois de décembre 1791 et janvier 1792, et qu’un décret défendait d’employer contre les hommes de couleur les troupes que la métropole devait expédier dans la colonie, elle se décida, le 31 mars, au moment du départ de Mirbcek,