Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 1.djvu/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


siège principal du gouvernement et de l’administration générale…

» Si la partie de l’Ouest est obligée de reconnaître la supériorité de la partie du Nord sur elle, cette supériorité, elle l’exerce à son tour sur la partie du Sud. Moins éloignée qu’elle de l’abord des vaisseaux venant d’Europe ; moins dangereusement placée durant la guerre, parce qu’elle n’est pas aussi voisine de la Jamaïque ; plus et mieux cultivée ; ayant dans son étendue le siège du gouvernement, la résidence d’une cour souveraine, la garnison habituelle d’un régiment, elle tire de ces circonstances, qui produisent une plus grande réunion d’individus, et par conséquent plus de consommateurs, des avantages dont la partie du Sud est privée…

» Les 820 lieues carrées de la surface de la partie de l’Ouest contiennent à peu près 14,000 blancs de tout âge, dont deux tiers sont du sexe masculin ; 12,500 gens de couleur libres, dont les neuf seizièmes sont du sexe masculin ; et 168,000 esclaves, parmi lesquels le rapport des nègres est à celui des négresses, à peu près comme 8 est à 7. Il résulte de ce calcul que la population totale de la partie de l’Ouest peut être considérée comme égale à celle de la partie du Nord, mais avec cette différence que cette dernière n’a que les trois cinquièmes de la surfacede l’autre…

» La partie du Sud, prise en masse, a été la dernière établie des trois de la colonie… Aujourd’hui (1789) la partie du Sud a réellement un peu plus de 10,000 blancs, dont les deux tiers sont mâles ; 6,500 affranchis [1],

  1. Au chiffre admis par Moreau de Saint-Méry pour la population de couleur, on trouve 28,000 âmes, tandis qu’il accuse 40,000 âmes pour la population, blanche. L’intendant Marbois établissait pour la même année 1789, 26,600