Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 4.djvu/234

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fort longue. S’étant présenté devant T. Louverture, il lui dit en se prosternant à ses pieds : « Je vais maintenant couper ma barbe ; car j’avais fait vœu de ne l’ôter qu’après le triomphe de vos armes. » Le général en chef s’honora, en lui répondant avec mépris : « Vous m’en avez trop dit, M. Toureaux : sortez de ma présence ! »

Ces deux traits prouvent la dignité que T. Louverture mettait dans sa haute position : il respecta la fidélité au devoir en Borgella, il accabla de son juste mépris la bassesse en Toureaux.