Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 4.djvu/390

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chapitre vi.

Diverses lois organiques rendues par l’assemblée centrale. — Lettré de Toussaint Louverture à cette assemblée, et sa réponse. — Produits, état financier en 1801. — Système agricole et politique de Toussaint Louverture. — Il est désapprouvé par Dessalines et Moïse. — Opinions diverses et discussion à ce sujet.


L’article 34 de la constitution donnait le droit au gouverneur de déterminer la division du territoire, de la manière la plus conforme aux relations intérieures. Cette division ne tarda pas : le 13 juillet, sur sa proposition de la consacrer par une loi, l’assemblée centrale rendit cette loi.

Au lieu des cinq départemens qui existaient, il y en eut six : ceux du Sud, de l’Ouest, du Nord, de Cibao, (autrefois Samana), de l’Ozama (autrefois Engaño), et un nouveau auquel on donna le nom de Louverture. Nous n’avons pu savoir si cette désignation fut le fait du gouverneur ou celui de l’assemblée centrale[1]. On se rappelle que les colons avaient déjà donné le nom de Louverture au bourg d’Ennery, par rapport à l’habitation acquise par Toussaint dans cette paroisse.

  1. Ce département de Louverture est devenu celui de l’Artibonite.