Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 4.djvu/501

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mandation de son père dont le général Agé était l’ami. Ce dernier ne tarda pas à lui accorder toute son estime, à cause des qualités qui le distinguaient.

Il était dans cette position, quand l’expédition française arriva.