Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/1428

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


hU MORALE A EUDÈME.

ressources de celui qui les fait, § '19. Mais au iu{irchantl qui vend, il ne suffirait pas de dire qu'on ne peut lui donner davantage? non plus qu'au créancier qui a prêté son argent.

§ 30. Les reproches et les récriminations sont très- fréquents, dans les amitiés qui ne sont pas parfaitement nettes et droites ; et il n'est pas facile de discerner alors lequel des deux a raison. C'est en effet chose fort malaisée de rapporter à une mesure unique des relations aussi complexes, comme il arrive particulièrement dans les affaires d'amour. § 31. L'un ne poursuit celui qu'il aime, que parce qu'il a plaisir à vivre avec lui ; l'autre parfois n'accepte l'amant que comme utile à ses intérêts. Quand il cesse d'aimer, comme il devient tout différent, l'autre ne devient pas moins différent que lui ; et alors ils se querellent à tout propos. C'est la dispute de Python et de Pammène. C'est la discussion du maître et du disciple, parce que la science et l'argent n'ont pas en effet une seule et même mesure. C'est encore le cas de Prodicus, le médecin, avec le malade qui lui donnait un trop faible salaire ; c'est enfin le cas du joueur de cithare et du roi. § 32. L'un ne voulait que son plaisir en accueillant l'artiste; l'autre ne recherchait que son intérêt en allant à la cour ; et quand il fallut payer, le roi, comme s'il ne

��§ 29. Au marclioiid.... au créa?!- Je ne sais à quoi ceci fail iiiliisioii. —

cicr. Il ne s'agit plus lu d'uirecUon, De Prodicus, le incclccin. Qu'il \h'.

mais d'alFaires. faut pas confondre avec Prodicus de

§ oO. Parfaitement nettes et Céos, le sophiste; c'est peut-être

droites. Le texte n'est pas tout à fait simplement une faute de copiste, et

aussi précis; je l'ai paraphrasé. faut-il lire: « Hérodicus d. — Du

$ 31. De Python et de Pammène. joueur de citkarc et du roi. Le récit

�� �