Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/1518

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


5U

��TAIU.K ALPHAIÎETIOIIK

��12, Zj. — Comparaison de V ( ) et de la lâcheté, N, 111, 13, 1 et .suiv. — L' est toujours volon- taire, ici, ibid., U. — Opinion de Socrate suf 1' ( ), N, Vil, 2, 1 et 2. — Son contraire, ]V, VII, 1, 1. — Louable ( ), N, Vil, 2, 7.— Rien n'est spécial à cette pas- sion, N, Vil, 3, 12. — Blâmée comme un vice, ?i; VII, U, 3. — Blâmable et méprisable, N, VII, U, 7. — Deux causes de T ( ), N, VII, 7, 8. — Théorie sur 1' ( ) et le libre arbitre. G, 1, 11, 3, et 12, 1 et suiv. — Théorie de 1' ( ), G, II, 6, 1 et suiv. ; et 8, 1 et suiv. — L' ( ) est-elle involon- taire? G, I, 31, 30. — De deux espèces. G, II, 8, 36. — Ses ob- jets spéciaux et ses limites. G, H, 8, 10 et 22. — Théorie de 1' (), E, III, 2, 1 et suiv. — Comparai- son de r et de la tempérance, E, II, 8, 6. — Est toujours vo- lontaire, id., ibid., 9.

Intempérant, proverbe appli- qué à r 0, N, VII, 2, 10. — Etudes sur r(),N, VII, 3, 2,3, /,^ 5. _ Portrait de V (), N, VII, 8, 5. — Etudes sur l'intempé- rant, N, VII, 2, Zi.

Intempérant, applications di- verses du mot d' ( ), N, VII, 1, 6.

Intendant, rôle de 1' ( ) dans la famille, G, l, 32, 31.

Intention, 1' ( ) est indispen- sable pour constituer la vertu, ^, II, h, 3. — Théorie de T ( ), N, m, 3, 1, — Son rapport au

��désir, N, 111,3, /i. — A la pas- sion, ù/., ibid., 6. — A la volonté, id., ibid., 7. — Au jugement, id., ibib., 10. — L' ne s'applique qu'aux choses (|ui dépendent de nous, N, III, 3, 9. — Condition nécessaire de la vertu, N, X, 8, 5. — Change la nature du délit, N, V, 8, 2. — Importance mo- rale de r ( ), G, I, 15, 1 et suiv.

— Théorie de 1' (), E, H, 10, 1 et suiv. — Ne se confond pas avec la volonté, id. , ibid. — Se com- pose du jugement et de la vo- lonté, E, 11, 10, ik. — 1/homme ne l'a pas à tout âge, ni dans toute circonstance, id., ibid., i8.

— V { ) est plus louable que l'acte, E, II, 11, 13.

Intentions, il faut surtout re- garder aux pour apprécier les gens,E, II, 11, II.

Intérêt, opposé au devoir, formes diverses qu'il revêt, Pr. xxxviii.

Intérêt, théories qui fondent l'amitié suri' (), E, VII, 1, 16.

— Cause de l'amitié, N, VI II, 3,

— L' ( ) suit la vertu. G, II, 13, 25. — Varie sans cesse, N, VIII, 3, 3. — L' ( ) change sans cesse, G, I, 32, 16. — L' ( ) varie sans cesse, G, 11, 13, 21. — Amitié par ( ), de deux espèces, légale et morale, E,^ VII, 10, 16.

Interpolation, possible dans le texte de la Morale à Mico- ma(|ue, N, III, 6, 21, n. — Et dé

�� �