Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/403

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DES CHAPITRES. lix

d'Agathon. Courage des matelots et des soldats : citation de Théognis. Courage par honneur : citation d'Homère, Résumé de la théorie du courage.

Chapitre H. — De l'intempérance et de la débauche ; sens divers de ces mots. De l'insensibilité opposée à l'in- tempérance. — L'intempérance se rapporte plus particu- lièrement à deux sens, le goût et le toucher. On pourrait la réduire même au dernier tout seul. — Comparaison de l'homme et des animaux : les animaux ne sont pas intem- pérants ; sensations diverses qui leur manquent : citation de Stratonicus. — Résumé de la théorie sur la tempé- rance.

Chapitre IH. — De la douceur. Elle se rapporte à la colère ; et elle est un milieu entre la dureté, qui s'em- porte sans cesse et pour rien, et l'humilité, qui n'ose jamais s'irriter, même pour les causes les plus légitimes.

Chapitre IV. — De la libéralité. Elle se montre aussi bien dans la perte que dans l'acquisition de la fortune. — La libéralité est le milieu entre l'avarice et la prodigalité. — Nuances diverses de l'avarice.

Chapitre V. — De la grandeur d'âme. Définition du magnanime : il y a une certaine magnanimité dans toutes les vertus. — La grandeur d'âme est le dédain pour bien des choses ; elle s'inquiète assez peu de l'opinion du vul- gaire. Citation d'Antiphon. — Contradiction apparente des sentiments qui font la grandeur d'âme. — Quatre caractères différents qu'il faut distinguer, pour bien com-

�� �