Page:Artaud - Artaud le Mômo, 1947.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



   tu n’es plus là
   mais rien ne te quitte
   tu as tout conservé
   sauf toi-même
et que t’importe puisque le monde est là.

Le monde, mais ce n’est plus moi.
Et que t’importe, dit le Bardo
   C’est moi.