Page:Asselin - 1918-01-10 - 06M CLG72B1D29 10-01-1918.djvu/5

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
5

Il y a encore beaucoup de choses que fait le bon chien Marion, mais je laisse à mon cher petit Pierre le plaisir de les deviner. J’en ai dit assez pour faire comprendre à un petit garçon ⁁intelligent combien il été est aimé, et tout ce qu’il a gagné à être bon. Depuis quelques jours il est malade s, et trois fois par jour, en entrant au mess, tous les officiers demandent : « Comment va Marion ? » et lui apportent, avec des friandises, des caresses. Crois-tu, mon cher Pierre, qu’on s’intéresserait autant à un chien méchant, ou malpropre ? xxxxxxx Comme le bon chien Marion, sois toujours obligeant, aimable, et tout le monde t’aimera. Ainsi soit-il.

Je t’embrasse, et je t’envoie une xxxxxxx chaude léchade du bon chien Marion.

Papa.


P.S. – Je souffre beaucoup de ne savoir pas dessiner : ne manques pas d’occasions d’étudier le dessin. Ton oncle Jules et ta tante Éliza te donneront des leçons – c’est tout


Chien assis.png


Fin de l’histoire du bon chien
Marion

Witley-Camp, en Angleterre,
10 janvier.