Page:Asselin - 1918-11-16 - 06M CLG72B1D26 16-11-1918 Lettre 2.djvu/2

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

femme disparaissait presque sous des vieux matelas, des paquets, qui s’en revenait mourir en France. Des enfants, pendus à des cordes, aidaient à la vache et au chien.

xxxxxxx J’ai vu aussi une ⁁autre chose très ⁁curieuse xxxxxxx. Les Allemands avaient fait sauter, aux joints xxxxxxx de tous les xxxxxxxdeux rails, un petit chemin de fer xxxxxxx établi sur le côté côté de la route. En face d’une maison, les deux rails avaient été, par xxxxxxx un bout, projetés en l’air en même temps avec toutes leurs traverses, sans cependant se détacher à l’autre bout, et ils étaient retombés sur un toit, de sorte que, à cet endroit la voie ferrée apparaissait comme ceci :


Asselin - 1918-11-16 - 06M CLG72B1D26 16-11-1918 Lettre 2 (page 2 crop).jpg


On aurait dit les Montagnes russes du Dominion Park.

Je t’envoie des saluts.
CTOU
Papa qui t’aime.